Action Télécom spécialiste du numérique d'entreprise, téléphonie SIP, Informatique, réseaux, vidéosurveillance et visioconférence.https://actiontelecom.fr/index.phpfrhttps://actiontelecom.fr Action Télécom spécialiste du numérique d'entreprise, téléphonie SIP, Informatique, réseaux, vidéosurveillance et visioconférence.2018-12-05 Action Télécom certifié Stormshield Network Administrator https://actiontelecom.fr/index.php?c=6&cc=592018-12-05fr

Action Télécom vient d’obtenir la certification Stormshield Network Administrator !

La certification Stormshield Network Administrator atteste de la capacité à mettre en place un firewall Stormshield Network Security dans un réseau informatique afin d’en assurer la sécurité et l’intégrité contre les attaques internes et externes. La mise en place de cette sécurité est renforcée par différentes méthodes d’authentification des utilisateurs du système informatique, ainsi que la mise en place de réseaux privés virtuels (VPN).

 

La certification Stormshield Network Administrator comprend les compétences suivantes :

  • La prise en main un firewall SNS et la connaissance de son fonctionnement
  • La configuration d’un firewall dans un réseau
  • La définition et la mise en œuvre des politiques de filtrage et de routage
  • La configuration des proxys
  • La configuration des politiques d'authentification
  • La mise en place de différents types de réseaux privés virtuels (VPN et VPN SSL)
]]>
AFTER WORK le 28 novembre 2018 au Château Saint Marcel autour du RTC https://actiontelecom.fr/index.php?c=6&cc=582018-11-15frinvitation

 

]]>
Tout sur la la Fin du RTC https://actiontelecom.fr/index.php?c=6&cc=562018-10-18fr

La fin du RTC approche à grands pas ! Afin de vous accompagner vers de nouvelles solutions de télécomunications, nous vous avons concocté un petit récapitulatif concernant le clap de fin du Réseau Téléphonique Commuté historique...​

 

 

 

 

 

 

]]>
Attentes et obstacles à la transformation numérique https://actiontelecom.fr/index.php?c=6&cc=482018-06-26fr 

La mise en oeuvre de moyens permettant d'accélerer le processus de transformation numérique peut parfois s'avérer complexe. Pourtant, améliorer l'expérience numérique tant pour ses employés, que pour ses collaborateurs ou clients permet de rester compétitif dans la course à la productivité et à la satisfaction client.

91% des décideurs trouvent encore difficile de faire aboutir une stratégie numérique performante pour leur entreprise. Performante, car cette stratégie numérique permet :

  • d'améliorer l'expérience utilisateur et le sentiment des employés
  • d'être plus agile et compétitif face aux concurrents
  • être plus productif et booster ses ventes
  • motiver ses salariés et travailler plus vite

Cependant, certains obstacles surviennent et doivent alors permettre de savoir quelles sont les points prioritaires à mettre en place : 

  • manque de budget 
  • infrastructure trop ancienne et complexe
  • manque de moyens informatiques adéquats 
  • manque de ressources et personnel disponibles

La transformation et stratégie numérique se doit de passer par de bons outils informatiques et... numériques ! Et oui, le matériel joue un rôle important dans la rapidité d'action des entreprises. Des conséquences peuvent en découler, comme un retard de plus en plus important sur le lancement ou le déroulement des produits ou services, une baisse voire perte de productivité, et donc des ventes finales, entrainant une chute du chiffre d'affaires. 

 

Source : ITSocial 

 

 

 

 

 

]]>
Soyez prêts pour l'arrivée de la 5G https://actiontelecom.fr/index.php?c=6&cc=472018-06-18fr

 

Amélioration de la vitesse et de la latence des réseaux mobiles, révolution pour les ménages et les entreprises, la 5G arrive à grands pas et va probablement changer la vie !

Le groupement du 3GPP, après avoir réalisé la première norme de fin 2017 sur la 5G possédant un cœur de réseau 4G, vient de compléter une deuxième norme, où la 5G sera « standalone » soit complètement autonome. Entre autres, cela améliorera la capacité des réseaux mobiles. 

  • Quel enjeu ?

Découper le réseau en « tranches », c'est-à-dire dédier une couche spécifique pour chaque usage et adapter le réseau à chaque entreprise, en temps réel.

  • Où sont les priorités ?

Secours, télémédecine, santé en général seront prioritaires pour bénéficier d’une latente la plus minimale possible. Ensuite, l’automobile (voiture autonome), l’énergie et les autres entreprises bénéficieront de cette avancée de la 5G.

  • Quelle sera la suite ?

L’année prochaine, ce sera au tour de l’UIT (Union Internationale des Télécoms) de statuer définitivement sur les fréquences, même si l’on sait déjà quelles bandes seront choisies en Europe (26 GHz, 700 MHz et 3,5 GHz). La standardisation ne sera véritablement achevée qu’en 2020. Ce qui n’empêchera par la 5G de continuer à évoluer dans les années suivantes.

Le lancement des réseaux 5G dans les différentes villes de France se fera d’ici 2020, mais les smartphones 5G, eux par exemple, pourront être commercialisés au second semestre de 2019, juste après les premiers routeurs 5G.

 

Source : 01net 

]]>
Ca y est ! Le RGPD c'est officiel ! https://actiontelecom.fr/index.php?c=6&cc=442018-05-29fr

 

Cette image en dit long sur le sujet ! Vous l'avez déjà vu et revu. Les grands groupes et grandes marques gardent et exploitent toutes vos données personnelles et savent tout de vous. Et si vous faites partie de la "Twittosphère", vous avez sûrement remarqué une baisse d'abonnés et du nombre d'utilisateurs, à cause de la suppression de comptes tenus par des mineurs par le support Twitter. C'est pour quoi le RGPD, mis en place officiellement depuis vendredi (25 mai 2018) est une Loi importante concernant la protection des données personnelles des utilisateurs. Ce nouveau texte de loi s'applique à tous les usagers de l'Union Européenne ayant une activité sur le web et mettant en lien leurs données. 

Sécurité et liberté renforcée pour les utilisateurs, alourdissement et reponsabilité engagée pour les entreprises, qui auront des conséquences lourdes en cas de non-respect des différents articles. 

Un consentement écrit et explicite devra être donné par l'utilisateur en question concernant son souhait de divulger ou non ses données personnelles. 

Les mineurs souhaitant être présents sur le net, ou sur les réseaux sociaux, devront alors présenter un certificat de leurs parents ou tuteur consentant à exposer les données de leurs enfants et attestant de leur droit sur internet. Désormais, chaque personne pourra accéder librement à toutes ses données et demander à les supprimer s'il le souhaite. 

En cas de problème, l’utilisateur peut s’adresser à l’autorité de protection des données de son pays, quel que soit le lieu d’implantation de l’organisation qui traite les données. Pour défendre son droit vis-à-vis des géants du Net, il pourra donc désormais se tourner directement vers la CNIL. 

 

Si vous souhaitez une expertise sur le sujet, ou être accompagné, n'hésitez plus, contactez notre équipe !

 

 

]]>
RTC, le début de la fin https://actiontelecom.fr/index.php?c=6&cc=432018-05-02fr

 

Décidé en 2016 par un accord entre Orange et l’ARCEP, la fin du Réseau Téléphonique Commuté (RTC, toutes les communications utilisant le téléphone et les modems standards) dans son intégralité approche, du fait des dysfonctionnements et coupures liés à l’obsolescence des systèmes et des équipements. Nous allons donc passer du RTC à l’IP (Internet Protocol ou VoIP).

Quel est le déroulement ?

Le calendrier est plutôt étalé ; les arrêts de production se feront d’ici l’année prochaine (2019), mais les arrêts techniques sont engagés jusqu’en 2023, voire plus… Le lignes existantes continueront à fonctionner jusqu’à l’arrêt technique d’exploitation et seront progressivement fermées par plaques géographiques, pour une durée d’au moins 6 ans. La mise hors service se fera alors petit à petit, et cela peut durer jusqu’en 2023, voire plus…

                             FIN rtc

Source image : Orange

 

Quels sont les enjeux ?

La mise hors service de la téléphonie sur RTC contraindra les utilisateurs à souscrire à une offre de téléphonie axée sur l'IP. Pour les entreprises, téléphonie fixe et internet passeront alors par un seul et même réseau.

Des études menées par l’Observatoire de l’Arcep ont permis d’établir que la qualité du service téléphonique en voix sur IP est équivalente ou supérieure à celle du service téléphonique sur le RTC. Les principaux services voix comme le transfert d’appel, la présentation du nom ou du numéro fonctionnent à l’identique en VoIP (Voix sur IP), ainsi que les services de téléphonie d’entreprise (apportés par les PABX).

Quelles seront les prochaines alternatives ?

Les opérateurs ont bien évidemment pour mission d’accompagner les entreprises dans la mutation de systèmes. Plusieurs standards téléphoniques existent aujourd'hui et prennent en compte la convergence voix data. Ils disposent de fonctionnalités étendues, sont simples d'installation et permettent une réduction assez conséquente des coûts d'utilisation. Entre autre, le Centrex et Trunk SIP.

  • Le Trunk SIP, c’est quoi ?

C’est un lien de connexion permettant de raccorder un central téléphonique sur IP (IPBX). SIP )Session Initiation Protocol) est le protocole de communication utilisé par les équipements de type « IPBX » pour dialoguer entre eux et pour dialoguer avec les opérateurs qui routent les appels aux quatre coins du globe. Le Trunk SIP se caractérise entre autres par le nombre de canaux et donc de communications téléphoniques simultanées possibles (de 2 à plus de 60 canaux en fonction du type de lien).

  • Le centrex, c’est quoi ?

C’est une solution de VoIP basée sur le même principe que le Trunk SIP, à la différence que l’installation téléphonique est hébergée chez l’opérateur et non pas directement chez le client. Ce système permet à une entreprise d'externaliser la gestion de son système de voix sur réseau IP et de s'affranchir de la gestion d'un PBX classique. Le Centrex IP permet également de passer pour un coût réduit à un système de communications unifiées

Il faut donc bien penser  anticiper ces arrêts et cette évolution de la téléphonique fixe selon vos besoins et votre structure.

 

Sources : Orange, ZD Net, ... 

]]>
Tendances du Cloud d'ici 2020 https://actiontelecom.fr/index.php?c=6&cc=372018-04-24fr

"Utiliser ses ressources informatiques sans les posséder"

L'informatique, le Cloud, et le Cloud Computing (l'informatique dans le nuage) sont des pratiques de plus en plus existantes dans les entreprises, qui préfèrent avoir leurs serveurs, réseaux, stockage et applications disponibles quand ils veulent dans une infrastructure à la demande.

Cette année, la barre des 50% sera franchie concernant les entreprises ayant décidé d'adopter le Cloud pour leurs applications et services. (Source : Forrester)

5 tendances façonneront le Cloud d'ici 2020 : 

  • La montée en puissance du Cloud Public :

Messagerie et stockage de fichiers en ligne sur le Cloud public sont déjà des pratiques courantes pour la population et le grand public. Mais pour les entreprises, c'est moins le cas. Moins de la moitié utilisent un système de Cloud comme plateforme. En effet, c'est la question de sécurité, principal frein, qui empêche souvent ces entreprises de sauter le pas. Mais le Cloud public n'en a pas fini avec les améliorations et c'est bien une solution qui peut changer la manière dont les entreprises sont en concurrence pour leurs clients. 

Selon les analystes d’IDC, le marché du cloud public devrait progresser de 23,2 % sur 2018, pour atteindre 160 milliards de dollars.

  • Le Edge Computing 

Les entreprises ayant besoin d'un accès plus instantané à leurs ressources et données, se tournent vers le edge computing plutôt que le Cloud ou les datacenters. Le edge computing consiste en un traitement des données à la périphérie, qui sont traitées par le périphérique lui-même ou par un ordinateur ou un serveur local au lieu d’être transmises à un datacenter. 

  • Les Conteneurs

Les conteneurs permettent en particulier aux développeurs de gérer et de migrer facilement le code logiciel, soit les applications. Associés à la nouvelle démarche de DevOps, les conteneurs figurent parmi les plus fortes tendances du cloud, et vont continuer de façonner le nuage, en particulier pour ces développeurs. 

  • Le Serverless ; le Cloud du futur ?

Le serverless permet à l’entreprise de développer, d’exécuter, de gérer et de contrôler du code sans s’inquiéter de l’approvisionnement et de la maintenance des serveurs et de l’infrastructure. Par exemple, une infrastructure sur le web classique sera dépendante des serveurs, il faudra en permanence maintenir l’hébergement de ces infrastructures pour conserver le service proposé à travers ces outils. Avec le Serverless, l’utilisateur peut se concentrer sur le développement des applications. 

  • L'Open Source 

Les technologies open source alimentent l'innovation dans les entreprises. Le concept est de pouvoir modifier, lire et redistribuer les logiciels par quiconque y ayant accès (code source ouvert sous forme de licence). L'open source est aujoud'hui de plus en plus présent dans les organisations pour les processus informatiques.

 

Sources : IT Social

]]>
Points essentiels sur le RGPD https://actiontelecom.fr/index.php?c=6&cc=352018-03-27fr

En vigueur le 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données a pour but de recouvrir et remplacer les 28 législations déjà existantes concernant la circulation des données personnelles des citoyens européens.  Les données personnelles regroupent toutes informations permettant d'identifier des individus. 

Quels engagements pour l'entreprise ?

Dorénavant, toute entreprise utilisant des données personnelles devra être capable d'expliquer pourquoi celles-ci sont collectées et à quelles fins. Comment elles sont récoltées, où elles sont stockées, chaque individu aura le droit de savoir. 

Les structures de plus de 250 salariés (et celles de moins de 250 salariés mais dont le traitement de données peut avoir des répercussions sur la vie privée) doivent mener une étude d'impact sur la vie privée (EIVP) et tenir à jour en permanence un registre de traitement qui pourra être demandé par la Cnil en cas de contrôle.

Et pour l'utilisateur ?

Un consentement explicite et écrit devra être donné avant toute opération par le citoyen concernant l'utilisation de ses données. L'accès au site internet ou à la plateforme devra être simple et rapide, en cas de désabonnement ou de demande d'information. Actuellement, certaines entreprises imposent à leurs utilisateurs l'exploitation de leurs données personnelles sous peine de refus d'accès à leur site et informations, et les termes et conditions sont souvent implicites et mal expliqués.

Avec cette nouvelle loi, la portabilité des données se verra facilitée, et chaque utilisateur pourra demander à une entreprise de lui fournir l'intégralité de ses données personnelles, dans le cas où il souhaite les transférer à une autre entreprise, un autre prestataire. 

Les nouveaux droits des individus : 

  • Droit à l'oubli (permet la suppression à la demande des données personnelles d'un citoyen)
  • Droit de rectification (modifier ses données dans un délai optimisé)
  • Droit à la limitation du traitement 
  • Droit d'opposition (s'opposer à l'utilisation de ses données dans certains cas. Ex : prospection)

Quelles sanctions en cas de non conformité ?

En cas de manquement à un haut niveau de protection des données : Amende de 10 millions d'euros, 2% du chiffres d'affaires annuel mondial dans le cas d'une entreprise.

En cas de manquement à un des droits des personnes cités plus haut : 20 millions d'euros d'amende ou 4% du chiffres d'affaires annuel mondial.

Engager un DPO (Data Protection Officer) ? 

Pour les grandes entreprises, il est possible d'engager un spécialiste afin que celui-ci vérifie le respect de la législation concernant ce traitement des donneés. Cela peut aider à s'assurer des bons fonctionnements relatifs à ces règles et faciliter le travail, mais ce n'est pas une obligation. 

Pour les structures publiques, et les entreprises traitant des données sensibles (qui concernent la santé, la politique, la religion...) la désignation d'un DPO est inévitable et obligatoire. 

]]>
Où en sont les entreprises dans leur transformation numérique ? https://actiontelecom.fr/index.php?c=6&cc=332018-03-19fr

Même si la majorité des entreprises ont compris l’importance vitale de la transformation digitale, 3 % seulement d’entre elles ont accompli leurs projets.

Même si celles qui sont engagées dans cette transformation sont trois fois plus susceptibles de créer de la valeur par rapport aux autres, encore 97% des entreprises n'ont pas totalement (ou pas du tout) accompli cette transformation.

Plus précisément :

  • 3 % ont complété leur programme,
  • 19 % ont achevé des projets de transformation dans certains domaines,
  • 55 % sont en cours de pilotage de programmes,
  • 22 % sont en phase de planification,
  • 1 % n’ont pas encore commencé la planification.

Pour les leaders ayant mis en place des processus pour  compléter cette transformation numérique, 56% d'entre eux ont vu leur structure organisationnelle changer. Pour 96% d'entre eux, cette transformation est un objectif central au niveau business. Selon 93%, la technologie est plus qu'essentielle pour conserver un avantage concurrentiel sur les autres entreprises.

La transformation numérique a aussi des avantages au niveau de l'expérience client ; on observe une amélioration au niveau de leur engagement et de leur satisfaction. Aussi, une augmentation des parts de marché, de la rentabilité de l'entreprise, et une meilleure croissance des revenus sont à envisager grâce à cette transformation numérique.

Concernant les technologies choisies,  94% des leaders ont opté pour le Big Data et l'Analytique. Vient ensuite l'Internet des Objets, ainsi que le Machine Learning

 

Vous savez ce qu'il vous reste à faire...

 

Source : IT Social 

 

]]>